Diagnostic : Découvrez votre composition corporelle

Chez Multiwell , nous abordons l’amincissement comme un concept global, c’est à dire par la prise en charge holistique de la personne; nous prenons en compte  trois niveaux de traitement :

  • le diagnostic
  • le soutien nutritionnel
  • les techniques de soins

La première de ces 3 phases concerne le diagnostic effectué grâce à la mesure d’impédance ; celle ci s’effectue avec l’un de nos deux appareils : l’ Ohmniscan ou le  Bioméga  ( la prise de mesure est identique mais  les possibilités d’exploitation et d’enregistrement des mesures est moindre sur le Bioméga ):

Les balances classiques mesurent le poids corporel, sans distinguer la masse maigre (les os, les muscles et les viscères, les secteurs liquidiens) de la masse grasse (tissus adipeux). Or, Le poids corporel est une entité hétérogène.
Des variations de la masse grasse par rapport à la masse maigre d`un individu sont présentes dans de nombreux états, physiologiques et pathologiques. Le plus fréquent d’entre eux, l’obésité, est défini par un excès de masse grasse. L’âge, les modifications hormonales physiologiques (puberté, grossesse, ménopause), s’accompagnent aussi de modification de la masse grasse et de la masse maigre.
La distinction entre le gras et le maigre est possible en mesurant l’impédance du corps humain. Cette technique repose sur la mesure de la conductivité des différents tissus.
Grâce à un courant alternatif de faible intensité  qui passe entre le haut et le bas du corps, la mesure de la résistance (impédance) à ce courant, permet d’extrapoler l’eau corporelle et donc la masse maigre, en admettant un facteur d’hydratation constant. La masse grasse est alors calculée par soustraction. Les résultats sont exprimés en pourcentage de masse grasse soit masse grasse totale (kg) divisée par le poids corporel (Kg).
Du point de vue du praticien, le programme global ne sera mis en place qu’après avoir déterminé un certain nombre de paramètres liés non seulement aux objectifs souhaités par le client mais aussi à sa composition corporelle, ses habitudes, son implication dans le programme.

Parce que l’efficacité du traitement dépend de la précision des diagnostics :
« 2 images »